Guggenheim

by Vincent

Un retour au sténopé et au caffenol. Un bon moyen de limiter le nombre de ses photos de vacances : neuf en tout et pour tout. J’imaginais que ce serait facile, mais la technique reste délicate, et les effets de pinceau ainsi que l’exposition subtils à gérer. L’avantage indéniable est que chacun image a son importance. Par forcément pour le spectateur, mais pour le photographe, car c’est la démarche qui reste en mémoire. Rester 5 minutes en plein soleil au pied du musée Guggenheim de Bilbao, regarder des touristes sud-américaines se prendre en selfie dans le champ de la photo en sachant que leur passage ne laissera qu’une trace impossible à distinguer sur les grains d’argent. Le sténopé, c’est enregistrer du temps et du souvenir autant que de la lumière.

Chambre FKD 13×18 cm
Sténopé 0,3 mm
5 minutes d’exposition
Papier Foma RC
Développement au Caffenol CM appliqué au pinceau