Fourre-tout photographique

Tag: France

Isolement


Qui dit déconfinement, dit sorties photo ! Mais qui dit argentique, dit pas tout de suite…
Alors en attendant de développer du neuf toujours au stade d’image latente, voilà la suite de l’ancien.

Film n°93, vue n°30
Quelque part en Bourgogne (début 2020)
Pentax ME – 40mm f/2,8
Kodak TriX 400
Développement au Caffenol CH

Regarder vers l’ouest


Une photo qui pourrait sans doute être prise en ces jours confinés…
Plage de chef de baie.
(Toujours “numérisée” avec des bagues allonges)

Film n°92, vue n°11
La Rochelle – France (février 2020)
Yashica 12
Ilford HP5+
Développement au Caffenol CH

L’entrée de la plage


En confinement et sans scanner, j’ai bricolé un système pour photographier les films 120 du début d’année.
Je ne sais pas si le vignetage provient de la prise de vue ou de la technique de numérisation, qui consiste à prendre en photo un négatif en éclairant un fond blanc derrière lui. Je scannerai proprement ce film au déconfinement…

Film n°92, vue n°6
La Rochelle – France (février 2020)
Yashica 12
Ilford HP5+
Développement au Caffenol CH

La même direction


Film n°91, vue n°8
Dijon – France (2020)
Yashica 12
Ilford Delta 3200
Développement au Caffenol CL

Chapeau


Film n°89, vue n°12
Narbonne – France (2019)
Yashica 12
Ilford HP5+
Développement au Caffenol CH

Selfie morvandiau


J’allais m’expliquer, mais « s’excuser, c’est s’accuser. »
Selfie « chez mamie », perdu dans la cambrousse.

Film n°89, vue n°1
Yashica 12
Ilford HP5+
Développement au Caffenol CH

Where do we go from here?


« Where do we go from here?
The words are coming out all weird
Where are you now?
When I need you »

En regardant bien, je pourrais sans doute faire une expo rien qu’avec des photos de chemins, de routes, de traces, de pontons, d’escalators, de voies de chemin de fer
Ce serait une idée.
Il y a là comme une obsession, pour une part purement graphique : les lignes directrices, les points de fuite.
Et pour l’autre part ?
Et maintenant, on va où ?

Film n°88, vue n°9 (Morvan, 2019)
Yashica 12
Ilford HP5+
Développement au Caffenol CH

Penn-ar-Bed (bro Leon) #2

L’odeur du caffenol n’arrête pas de flotter dans les parages. Des vieux films remontent à la surface, avec eux, des envies de photos de rue. “Wear good shoes”…

Yashica 12 – Ilford HP5+
Développement au Caffenol CH

Penn-ar-Bed (bro Leon) #1

La suite de la série Yashicaffenol. Après le calme aoûtien, les pellicules se terminent doucement et passent tour à tour dans leurs petits bains de café.

Yashica 12 – Ilford HP5+
Développement au Caffenol CH

La clairière

Ne pas négliger l’importance de la préparation et de la persévérance en photographie. Partir avec seulement 4 châssis grand format chargés de papiers photo incite à ne pas photographier n’importe quoi, à ne pas gâcher du temps et du papier. Mais parfois, même en ayant une idée en tête, la lumière ne se prête pas au sujet que l’on a repéré. Lors de mon premier passage dans cette clairière, la lumière était à contre jour, éclairant seulement la marre par taches et plongeant le bâtiment dans l’ombre. Une approximation à la louche de la course du soleil dans le ciel m’a indiqué que le matin serait plus propice à une belle mise en lumière. J’aurais pu me décourager, mais le lieux était suffisamment magique pour m’inciter à y retourner spécialement dans les bonnes conditions. J’y suis donc retourné deux jours plus tard, juste à temps avant le contre jour.

La photo de ce lavoir est le parfait miroir de la photo de la dernière fois au cours de laquelle je parlais de sérendipité, et qui justement a été prise de manière imprévue non loin de ce lavoir lors de ma première tentative ratée. Les contre jours peuvent parfois avoir leurs bons côtés.

(Pour ceux qui souhaiteraient se rendre dans ce minuscule havre de paix, il se situe à Curtil-Saint-Seine, dans une combe au bout du chemin qui part de l’église).


Chambre FKD 13×18 cm
Sténopé 0,3 mm
15 minutes d’exposition
Papier Foma RC
Développement au Caffenol CM appliqué au pinceau